La compagnie minuit 44
Membres 2017

Laurent Domingos Laurent Domingos / Metteur en scène / Comédien

Comédien, metteur en scène, il est d’abord élève à l’école Acte Neuf, puis Alain de Bock, Catherine Hirsch, et enfin entame une formation complète au sein des Ateliers Blanche Salant.
Au théâtre, il commence par interpréter le rôle principal dans Le voyage de Monsieur Perrichon de Labiche, puis il joue Ottavio dans la Serva Amorosa de Carlo Goldoni. Il a également joué trois rôles – le médecin, l’employé des pompes funèbres et Kurt - dans la comédie Ne m’envoyez pas de fleurs de Norman Barasch & Carroll Moore.
En 2012, il met en scène avec Liza Machover les Parents Terribles de Jean Cocteau au Festival Off d’Avignon où il joue le rôle de Michel. Il monte ensuite Le Numéro d’Equilibre d’Edward Bond à Avignon en 2013, dont il fait la mise en scène, puis y interprète, à l’occasion de la programmation à Paris de la pièce, le double rôle du voleur et du chef de chantier.
Il met en scène une première version de Britannicus en 2015, joué à Avignon la même année.
En 2017, il joue également Agamemnon, monologue de Rodrigo Garcia, au Festival Off.
Son inclinaison pour le symbolisme, l’expressionnisme et la danse donnent une véritable empreinte à ses créations.


Justine Assaf Justine Assaf / Comédienne

Justine Assaf est diplômée du Studio Alain de Bock et des Cours Florent où elle a notamment suivi les cours de Pierre Pirol, Jean Hache, Claude Mathieu (de la Comédie Française) et Lesley Chatterley. Après une première expérience dans Les quatre jumelles de Copi, m.e.s. par Pierre Pirol en 2007, Justine est depuis membre de plusieurs compagnies théâtrales subventionnées. Elle joue notamment dans Didascalies d’Israël Horowitz, Noces de sang de Garcia-Lorca ainsi que dans des créations. De 2010 à 2012, elle est Fanny dans Le Moche de Mayenburg, m.e.s. par Stéphanie Dussine (Festival Off d’Avignon, Prix du Public Festival 2 Alpes de la jeune Création) puis Eve dans Barbe-Bleue, espoir des femmes, m.e.s. de Julie Louart en 2013 (Festival Pleins feux sur la Jeune Création). Forte de deux collaborations artistiques avec Priscille Amsler sur Noces de sang et Bilitis, elles créent ensemble en 2014 la Compagnie Terres Neuves, qui produit actuellement ses deux premiers spectacles : Phèdre de Marina Tsvétaeva, dont Justine interprète le rôle-titre et Notre petite ville de Thornton Wilder dont elle signe la mise en scène. Au cinéma, elle tourne dans de très nombreux courts-métrages en France comme à l’étranger (Allemagne, Israël, Burkina Faso…). Egalement violoniste et diplômée en musicologie à la Sorbonne, Justine se produit régulièrement dans de nombreux orchestres avant de rejoindre depuis peu l’Orchestre Philharmonique de Provence.


Guillaume Blanchard Guillaume Blanchard / Comédien

Guillaume étudie aux Etats-Unis et revient avec son bachelor of Fine Art (Beaux-Arts) ainsi que le Prix du “Medici circle” et le “J.W. Strong Outstanding Senior Award” en 2001. De retour à Paris en 2002, il suit plusieurs formations théâtrales (cours indépendants de Françoise Covillault, acting in english avec Bob McAndrew, Atelier Patricia Sterlin et Magali Serra-théâtre corporel, …). Il tourne alors dans différents courts métrages, publicité, téléfilms et joue en parallèle au théâtre dans des pièces telles que On ne paie pas, on ne paie pas! de Dario Fo, Ne m’envoyez pas de fleurs de Norman Barasch & Carroll Moore puis reviens sur des pièces plus dramatiques comme Incendies et Littoral de Wajdi Mouawad, Les Parents terribles de Cocteau, The Zoo Story d’Edward Albee, Le Numéro d’Equilibre d’Edward Bond ou encore Le Baladin du Monde Occidental de Synge mais également des classiques tels que Britannicus de Racine et Médée de Corneille. Il s’engage de plus en plus dans un théâtre corporel en intégrant une troupe de performeurs ainsi que l’Artemisia Project au théâtre du Soleil. Il fait partie des membres fondateur de le compagnie Minuit44.


Nicolas Candoni Nicolas Candoni / Comédien

Nicolas Candoni a été formé au Cour Florent dans les classes de Valérie Nègre, Cyril Anrep et Laurent Natrella. Il a joué Goldoni, Molière, Corneille et Musset sous la direction de Dominique Durvin. Il pratique également le théâtre de rue et le jeu spécifique de la Commedia dell’Arte avec Carlo Boso. On le voit dans Les Habits neufs de l’empereur mis en scène par Avela Guilloux au théâtre Le Lucernaire. Au CFA des comédiens (Asnières), il chante et danse dans Cabaret Crime Crime Crime mis en scène par Jean-Louis Martin Barbaz, et joue dans Jeux de massacre d’Ionesco mis en scène par Hervé Van Der Meulen ainsi que dans La Fontaine aux Saints de Synge mis en scène par Harald Marlot. Il travaille avec Christophe Lemaître, Nathalie Fillion ou Emma Droin et met en scène Les Mains froides de Marilyn Mattei. En 2012, au festival d’Avignon, il est Marc-Antoine dans Jules César de Shakespeare avec Jean-Pierre Joris. Cette année, il joue dans Fairy Tale Heart de Patrick Ridley mis en scène par Natacha Bianchi et met en scène Peer Gynt d’Henrik Ibsen.


Aurélie Cuvelier Aurélie Cuvelier / Comédienne

Elle débute son parcours en 2012 au Conservatoire de Tournai (Belgique) où elle jouera différents textes de Noëlle Renaude mis en scène par Yola Her, puis entre au Cours Artefact à Paris en 2013. Elle joue alors dans diverses mises en scène de Caroline Raux, Renaud Prévautel et Guillaume Viry, notamment Art de Yasmina Reza à la comédie de Paris, Grand Peur et misère du IIIème Reich de Bertold Bretch au Palais des Glaces, Cet enfant de Joël Pommerat et L’illusion comique de Corneille au Théâtre Ménilmontant. Emportée par cet art dramatique et sensible au spectacle vivant, elle se forme également en participant à des stages sur les bases du clown (Isabelle Courbot et Elise Ouvrier Buffet) de la comedia dell’arte (Jonathan Chasseigne) d’improvisation (Ludovic Thievon) et de cascade (Patrick Mediani). En 2016, à Avignon, elle joue Toinette dans Le Malade Imaginaire de Molière m.e.s. Renaud Prévautel puis intègre les cours d’art dramatique du conservatoire du 11ème arrondissement de Paris dirigé par Philippe Perrussel. Cette année elle interprète le rôle d’une tueuse détraquée dans une série théâtrale horrifique et burlesque, Les Contes des Grands Guignols. De plus, elle joue Julie dans la série Philosophia réalisée par Pénélope Voyer qui sort cette année.


Virgile Daudet Virgile Daudet / Comédien

Virgile Daudet s’est formé au café théâtre à la Compagnie du café théâtre à Nantes auprès de Florent Longépé. A son arrivée à Paris, il joue dans plusieurs courts métrages dont Le Grand Numéro, prix du Public à Pékin, et Citizen Gilles de Vincent N’Guyen. En parallèle, il développe plusieurs web séries ou il interprète des personnages forts en caractère, et décide de suivre des courts d’art dramatique au conservatoire du 11ème arrondissement dans la classe de Philippe Perrussel. On le voit dans FEUX de Mali Arun sélectionné à Cabourg et Adèle en Août produit par Année Zéro. Dans la continuité de sa formation comique, il écrit et interprète son One man show Ribambelle pendant deux ans au Sonar’t à Pigalle. Après avoir joué notamment dans Dalida de Liza Azuelos, il continue à écrire et à monter sur scène dans L’Exercice, cabaret atypique qu’il a créé avec Youen Le Thellec, musicien et Aude Gignac, comédienne. Il interprétera prochainement Mr Cameron dans la pièce Freshwater de Virginia Woolf.


Stéphane de Oliveira Stéphane de Oliveira / Comédien

Stéphane de Oliveira devient comédien dans le cadre d’une reconversion après une courte carrière d’avocat. Il est d’abord formé au Cours Acte 2 et joue dans Le Revizor de Nicolas Gogol, au Théâtre Clavel, ainsi que dans une adaptation de Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes, au Théâtre Montmartre-Galabru. En 2017, il interprète le Comte de La Mole dans une adaptation de La Reine Margot d’Alexandre Dumas, mis en scène par Mélodie Benel, au Théâtre Douze. Il est actuellement en formation à l’Atelier Blanche Salant. Il pratique également le théâtre d’improvisation auquel il a été formé au sein de l’Ecole Française d’Improvisation Théâtrale.


Ophélie Lehmann Ophélie Lehmann / Comédienne

Ophélie Lehmann se forme aux Cours Florent auprès de Frédéric Haddou, Suzanne Marrot, Arlette Allain et Georges Bécot. Elle obtient son diplôme de fin d’étude avec la mention honorifique Suma Cum Laude (2011). Parallèlement, elle suit la licence Théâtre à l’institut d’études théâtrales de la Sorbonne Nouvelle Paris 3. Elle poursuit ses études jusqu’au Master, qu’elle décroche avec mention (2014). Elle participe à plusieurs projets artistiques, notamment la création du Festival TAT en région Centre (Festival Tous au Théâtre, 2015) et au spectacle Médee la femme qui tua ses enfants en tant que collaboratrice artistique. Elle joue dans différents court métrages et reçoit le prix d’interprétation féminine Eicar pour le rôle de Lilou dans Pause d’Aude Vallois. Au théâtre, elle joue entre autres dans Shakespeare de la Compagnie du Mouton Noir (2012), Sous la Peau du collectif La Petite Aiguille (2017) et Les Trois Sœurs de Tchekhov dans une mise en scène de Victoria Sitjà (2016). Elle rejoint la compagnie Les Rivages en 2016. Elle interprète Bérénice dans la pièce éponyme de Racine, Petra dans Les larmes amères de Petra von Kant de Rainer Werner Fassbinder. Elle est également distribuée dans les différentes formes performatives que créent Les Rivages et travaille notamment sur la correspondance de Frida Kahlo et les poèmes d’Ossip Mandelstam. Elle intègre également l’équipe de l’émission Pièces Détachées (Radio Campus Paris). En 2018, elle rejoint la distribution de Britannicus, dans le rôle de Junie.


Salomé Ramon Salomé Ramon / Comédienne

Comédienne, danseuse, chanteuse, elle se forme à l’Ecole Artefact et en Etudes théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, elle participe notamment à des ateliers avec Koffi Kwahulé et Sylvia Costa. Avec Still Life Experiment (Cie Alexis Rousseau, Théâtre performatif) parrainé par Rui Frati (Théâtre de l’Opprimé), elle se produit au théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival Actefac. En 2015, elle co-met en scène Lysistrata d’Aristophane (Cie Poupées Russes). Diplômée de l’Institut Français de l’Ennéagramme, elle s’intéresse aux différents modèles de compréhension des comportements humains. Elle met en scène cette année Habiter le Temps de Rasmus Lindberg.


Catherine Hirsch Catherine Hirsch / Directrice d’acteur

Elle a reçu sa formation de comédienne à l’école de la rue Blanche (ENSATT) et une formation à la danse contemporaine dans l’école dirigée par Françoise et Dominique Dupuy. Au théâtre, elle a travaillé aux Tréteaux de France avec Jean Danet ainsi que dans des mises en scène de Michel Renaudin, Jean-Paul Moulineaux de la Comédie Française, Virgil Tanase ou Daniel Dancourt. Au cinéma, on l’a vue dans des films de Gérard Lauzier, Gérard Oury, Alain Berliner, Gabriel Aghion, Fabien Oteniente, Bernard Stora, Dominique Maillet ou Didier Flamand. Elle a également travaillé pour la télévision avec Jean-Michel Ribes, Fabrice Cazeneuve, Paul Planchon, Arnaud Sélignac, Didier Albert, Michel Angelo et réalisé la voix off de plusieurs documentaires. En 2005, elle, joue dans une compression du Soulier de satin de Paul Claudel mise en scène par Denis Moreau au Studio Théâtre de Vitry, et participe à la mise en voix de Rouge de la guerre de Randal Douc dirigée par Denis Moreau à Théâtre Ouvert. En 2007, elle est comédienne dans [Kazanova], création collective d’ADN 118 à la MC 93. Elle travaille également avec Denis Moreau sur le premier travail sur Oncle Vania (MC 93 Archipel 118-2006), sur la performance Du corps femelle dans les sociétés mâles/installation pour corps vivants et fantômes (Résidence de recherche à L’entrepont-Nice-2007), et sur la série de Performances Les somnambules rêveurs (Drancy-Rencontres Jeunes/CNRS-2008). En 2009, elle a participé à Vania/Histoire de la révolte d’Anton Tchekov, au Studio de la MC 93 et au CDN de Nice. En 2010, elle est en résidence et joue à La Fonderie au Mans pour Gloire aux endormis de Sigismond Krzyzanowski avec la Compagnie Neutrino, au théâtre de La Loge et en 2012 à La Maison de l’Arbre à Montreuil. Elle a intégré en 2009 jusqu’en 2012, comme professeur d’art dramatique, le Studio de Formation Théâtrale à Vitry et en 2010 donné un stage pour les élèves de 3ème année du Conservatoire National (CNSAD). .


Céline Pradeu Céline Pradeu / Chorégraphe / Assistante de m.e.s.

Céline se forme au CNR de Nantes en danse classique, puis se perfectionne au CNSMD de Paris, d’où elle sort diplômée en danse contemporaine - mention bien - en 1996. Par la suite, elle choisit d’élargir ses compétences en se formant au Bharata-Natyam (danse classique de l’Inde du Sud), au Kathakali (théâtre dansé de l’Inde du Sud), et approfondi son experience sur le flamenco, la danse persane et le théâtre.
Elle travaille régulièrement avec les compagnies Minuit44, Eva Luna, Nakissa et MinosKropic, et a collaboré avec les compagnies Prana, Tendanse, Les Séraphins, La Muñeca, Lips, Kahéna, Jasmina Prolic, Les Oiseaux, La Tour de Babel, d’Ici et d’Ailleurs, Thresh, le guitariste classique Francis Verba, le guitariste Marc Behin, l’Essieu des mondes, la compagnie MinosKropic (jeune public), le violoniste Guillaume Blanc, le violoniste Didier Lockwood... Elle danse dans différents courts-métrages et habillages de la chaîne pour France 5 et Arte. Elle prête également son image à Patrick Le Doaré et Enzo Iorio pour des vidéo-danses.
En tant que comédienne, elle tient le rôle de Juliette, dans le Roméo et Juliette de Shakespeare, m.e.s. Lionel Briand et incarne Asia Bibi pour Marie Viloin. Depuis l’obtention du Diplôme d’État, elle enseigne chaque année en France et à l’étranger, au sein d’associations et de conservatoires et encadre des ateliers, en crèches, écoles, collèges ainsi qu’auprès de comédiens. À partir de 2002, Céline crée ses premières oeuvres chorégraphiques au sein de sa compagnie Les hybrides dansants, puis en 2009 crée le duo CPK-30 ans qui marque le début de sa collaboration avec le violoniste et compositeur Guillaume Blanc. En 2011, elle inaugure un travail de performance danse/musique dans des lieux insolites avec la performance Des Corps Accordés. Depuis 2012, Céline poursuit une recherche autour de la création d’un langage chorégraphique emprunt de danse contemporaine et de Bharata-Natyam : le Bharatemporain; et conçoit le projet Hybride, qui tourne en Inde, au Sri-Lanka et en France.
En 2017, elle crée Odyssée d’un sac à dos ainsi qu’Ô bal Bébé Ballon (jeune public).


Guillaume Blanc Guillaume Blanc / Compositeur

Né en 1981, Guillaume Blanc a commencé le violon à l'âge de 5 ans. Il débute ses études au Conservatoire de Marseille, puis les poursuit à celui d'Aulnay-sous-Bois où il obtient son premier prix de violon classique. Intéressé par l'approche du violon dans un contexte de musique actuelle et improvisée, il intègre le Centre des Musiques actuelles et improvisées Didier Lockwood (CMDL), dans la classe de Didier Lockwood lui-même. Installé à Paris depuis 2001, il participe à de nombreux projets musicaux et cinématographiques (MK2 Désert Rebel, téléfilm Les Camarades pour France2...) qui l'amènent à se produire régulièrement en France et à l'étranger. Il réalise ainsi les arrangements du quatuor à cordes pour le groupe de rock «The Rabeats» (Olympia 16 et 17 Mars 2007) et accompagne des chanteurs issus d'univers aussi variés que la soul (Jool- Olympia Janvier 2009) ou le slam. Spécialiste de l'improvisation, il est régulièrement invité par d'autres artistes en tant que soliste (première partie de Didier Lockwood, André Ceccarelli, Louis Winsberg). Depuis 2005, il interprète au sein de divers formations ses propres compositions : un jazz ouvert aux autres styles musicaux et subtilement coloré de folklore. En 2007, il expérimente la collaboration avec d'autres formes artistiques dont la danse, participant notamment à la création du spectacle chorégraphique et musical Ainsi soit-Elle de la compagnie Tour de Babel (Tournée nationale, Auditorium Centre Pompidou 17 et 18 Février 2009). En 2011, Il est finaliste du Concours International de Violon Jazz Stéphane Grappelli, et remporte le prix "Performance Scénique". Titulaire du Diplôme d'Etat de professeur de violon, il enseigne au consevatoire de Marcoussis depuis 2009. Aujourd’hui, il se consacre essentiellement à son nouveau projet Saint V, mêlant des esthétiques croisées entre le folklore balkanique, l’électro et le Jazz.


remerciements

La compagnie Minuit 44 tient à remercier tous ceux qui ont participé de près ou de loin à toutes ses créations.